Sevrage

why do women stop breastfeeding

Objectif. Nous avons examiné les comportements liés à l'allaitement maternel, les périodes de vulnérabilité pour l'allaitement, les raisons du sevrage, et les liens entre intentions d'allaiter avant l'allaiter et les comportements réels après la naissance de l'enfant.
Méthode : sur 2 ans (2000 et 2001) des données ont été extraites du «Programme d'évaluation et de suivi de grossesse à risque» (Pregnancy Risk Assessment and Monitoring System -PRAMS). Nous avons évalué le pourcentage de femmes qui ont commencé l'allaitement au sein, celle qui ont poursuivi <1 semaine, l'ont maintenu de 1 à 4 semaines, et celles qui ont continué pendant plus de 4 semaines et les raisons pour ne pas allaiter ou d'arrêter. Le lien entre intention d'allaiter avant l'accouchement et comportement vis-à-vis de l'allaitement maternel après l'accouchement a été examiné. également.
Résultats. Nous avons constaté que 32% des femmes n'ont pas initié d'allaitement maternel, 4% ont commencé mais ont arrêté dans la première semaine, 13% arrêté dans le premier mois, et 51% a continué plus de 4 semaines. Les femmes les plus jeunes et celles aux plus faibles revenus étaient plus nombreuses à arrêter l'allaitement maternel dans le premier mois.
Les motifs de sevrage étaient les suivants: douleur aux mamelons, production de lait insuffisante, difficultés liées à l'enfant et perception que l'enfant n'était pas rassasié. Les femmes qui avaient décidé d'allaiter, celles qui pensaient qu'elles pouvaient allaiter, ou celles qui avaient des sentiments ambivalents sur l'allaitement étaient plus nombreuses à initier un allaitement et de le poursuivre dans les périodes de vulnérabilité des premières semaines que celles qui n'avaient fait aucun projet d'allaitement.

Conclusions. Nos résultats indiquent une nécessité d'apporter un soutien actif aux mères qui allaitent après l'accouchement, particulièrement à celles qui sont les plus vulnérables.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×